Fondateur

L’association a été fondée par l’abbé Paul-Émile Thiffault, né à Saint-Adelphe, en Mauricie, le 20 janvier 1926. Son père, George-Henri, et sa mère, Jeannette Roberge, lui ont laissé en héritage une admiration pour les pionniers qui nous ont précédés; ceux et celles qui ont bâti le pays où nous vivons. En fondant l’association, il a voulu transmettre cette fierté et réunir les Tifault autour de leur histoire commune.

Paul-Émile Thiffault

Paul-Émile Thiffault

Paul-Émile est l’aîné de quatorze enfants. Durant son enfance, il aime passer du temps avec son grand-père maternel, Adrien, cultivateur. Il monte au bois, participe aux semences, aux récoltes, à la traite des vaches et à la coupe du bois de chauffage. Il connaît du succès à l’école primaire et au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières en se classant parmi les premiers. Il poursuit ses études à l’Université Laval où il obtient un baccalauréat et une maîtrise. Il est ordonné prêtre à la cathédrale de Trois-Rivières en 1950. Généreux, il aide ses parents à financer les études des plus jeunes membres de sa famille. Il est tour à tour professeur de philosophie au Séminaire de Shawinigan, directeur de l’École d’Aide sociale de Trois-Rivières et directeur des départements d’Assistance sociale et des Techniques policières du Cégep de Trois-Rivières. En plus de son engagement pastoral, il est administrateur de différents organismes, dont la Corporation des travailleurs sociaux du Québec, l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières, l’Association des directeurs de police et la Fédération des familles souches du Québec. À l’âge dit de la retraite, il devient administrateur à la paroisse de Saint-Adelphe pendant six ans. Il a évidemment consacré de nombreuses années à l’association qu’il a fondée, Les Tifault d’Amérique.

L’enthousiasme de cette âme dirigeante en a convaincu plus d’un de participer à son grand projet : réunir le plus grand nombre de Tifault possible. Pour parvenir à ses fins, il a visité plusieurs personnes et familles, même dans les régions éloignées. Il a présidé des réunions et mis sur pied des comités pour organiser un premier grand rassemblement. Le bulletin de liaison des membres a vu le jour grâce à ses bons soins. Il a fait découvrir à plusieurs la généalogie et la lignée des Tifault jusqu’à l’ancêtre commun, Jacques, pionnier en Nouvelle-France. Après avoir rêvé d’un monument en l’honneur du couple fondateur, il s’est assuré de la participation de chacun pour voir ce projet se réaliser. Il s’est familiarisé avec les règles de l’héraldique et imaginé les symboles qui représentent notre histoire familiale pour réaliser les armoiries de l’association. Il a organisé les fêtes du tricentenaire commémorant le mariage de Jacques Tifault à Marie-Anne Lescuyer. Il a proposé des noms de lieux en lien avec l’histoire des Tifault à la Commission de toponymie du Québec. Il a réuni une quarantaine d’objets patrimoniaux qu’il a confié au musée Pierre-Boucher du Séminaire de Trois-Rivières et est responsable du dépôt d’archives de l’association au même musée. Il était à la tête d’une délégation de Tifault en France pour remettre une plaque commémorative au maire de Gironde-sur-Dropt, ville d’origine de l’ancêtre. Il a choisi la devise de l’association : Audace, Souvenir et Fierté.

L’association doit beaucoup à son fondateur! Ses membres profitent de l’occasion pour le remercier non seulement de tout ce qu’il a accompli, mais de l’élan et des encouragements qu’il a donnés à ceux qui l’entouraient pour réaliser tous ces projets. C’est dans cette mobilisation que réside sa plus grande réalisation.

Information tirée de l’article rédigé par Fernande Thiffault-Ouellet et Nicole Thiffault-Gotty et de l’hommage présenté par Charles-Auguste Thiffault publiés dans l’album souvenir Nos Vingt ans en 2003 édités pour le Web par Christine Thiffault.

PS : LIEN DU : MONUMENT DE L’ABBÉ PAUL-ÉMILE THIFFAULT

Une fois sur le site,  lire en bas de page et ensuite sous la photo du monument, cliquez  la flèche de droite ou bien sur chaque photo.